Critique d'Arizona Junior

Aller en bas

Critique d'Arizona Junior

Message par MarineBousquet le Mer 18 Oct - 14:28

Arizona Junior est conçu comme un classique de Hanna et Barbera (du type Bip-Bip et Coyote) mais à la vitesse grand V. On y suit un malfrat (Nicolas Cage) qui a enlevé le nourrisson d'un magnat du mobilier et qui en bave pour s'occuper du gamin. L'humour moqueur, marque de fabrique des frères Coen depuis leurs débuts avec Sang pour sang, se donne ici en spectacle, et c’est à se tordre de rire. Comme leur héros qui vole des bébés, les frères Coen volent ça et là des idées et s’inspirent de toutes les sources possibles et imaginables, des films de la Warner à Miracle au village, même si le fait de butiner dans les œuvres des autres semble être dans leur essence même. La vision caricaturale de la ringardise du sud-ouest apporte peu, mais la mise en scène est une joyeuse pagaille rondement menée et astucieuse, et les gags “les enfants sont des jouets” (des bébés qui rebondissent à travers la pièce comme de minuscules boules de billard, etc) sont à la fois étrangement satisfaisants et sentimentalement habiles. Les deux frères méritent d'être honorés pour le scénario prétentieux, même si les visuels déchaînés (chaque plan est un grand angle criard) sont l'œuvre de Joel. En prime, Holly Hunter, Trey Wilson, William Forsythe et John Goodman sont hilarants dans leurs rôles respectifs de proches de détenus.

MarineBousquet

Messages : 1
Date d'inscription : 18/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum