The New Yorker

Aller en bas

The New Yorker

Message par Amel le Mer 18 Oct - 14:29

Arizona Junior est un cabaret espiègle de personnages ne tolérant plus de ne pas avoir de nourrisson à cajoler et souffrant de la fièvre des bébés. Cette satire démesurée a un côté rustique surréaliste. La nature du film est singulière : Hi et Ed vivent dans un mobile home jaune aux chambres énormes (si grandes, que l’espace suffirait à Sergio Leone pour y tourner), garé dans un parc pour caravanes à la bordure d’un désert aux couleurs pop’art, à Tempe, en Arizona. Le cactus visible à l’arrière-plan semble être faux ; tout n’est qu’une fantaisie déconcertante : la lumière brille sur le monde comme elle le ferait dans un supermarché toujours ouvert. Joel et Ethan Coen ont un talent pour retranscrire l’essence du péquenaud banlieusard. Les personnages parlent un argot peu naturel sur fond de banjos et, quelque fois, de jodler. Le rythme du film est maladroit ; la mise en scène s’apparente à une bande dessinée, les blagues visuelles, les phrases choc et les péripéties s’enchaînent les unes après les autres. Arizona Junior n’a rien d’un grand film mais il déborde de charme. Les couchers de soleil paraissent saturés de couleurs ; la peinture ne semble pas être sèche : c’est jour d’ouverture sur un parcours de minigolf.

Amel

Messages : 3
Date d'inscription : 18/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum